Ce site n'est pas pebkac.fr. Je publie ici la liste des PEBKAC que j'ai pu sauvegarder, en attendant que le vrai site soit remis en ligne.

PEBKAC #9980 – micro38

Demande de création d’une ligne ADSL professionnelle, chez l’opérateur « qui sait faire ».

Champ « Nom de société » : impossible de taper un nombre. Désolé, moi, c’est « Micro 38 […] ». Je recommence, je ne tape que « Micro », et une liste de choix tout faits se propose, ma société apparaît bien dans cette liste de choix, correctement écrite. Je choisis la ligne correspondante… mais non, impossible de valider un champ contenant un chiffre, même si c’est leur système qui le propose. Ce bug existe depuis au moins cinq ans chez cet opérateur national qui vient de se faire racheter.

Résultat, mon nouveau compte s’appelle « Micro trente-huit […] », et de plus est tronqué parce ça fait trop long.

Aux développeurs de cette interface qui n’ont pas imaginé qu’un nombre puisse figurer dans une entité juridique : PEBKAC.

PEBKAC #9981 – micro38

L’un de mes clients, gestionnaire d’un centre d’hébergement, prépare la prochaine saison depuis plusieurs mois. Vous imaginez le nombre de choses à prévoir : les personnels, les achats, les réparations, les intervenants, le budget, le marketing… Des devis, des prévisionnels, des *doc, des *.ppt, des *.xls… etc.

Il a un PC fixe au bureau, un portable, un NAS. Il travaille depuis des mois sur une seule pauvre clé USB. Zéro sauvegarde. Zéro version sur aucun des 2 ordinateurs. Le NAS ne sert qu’à réchauffer le placard.

Que croyez vous qu’il advint ?

Pour ce pauvre gestionnaire qui commence l’année avec un joli budget à 1000€ chez un spécialiste de la récupération de données : PEBKAC.

PEBKAC #9982 – micro38

1998 : spéciale dédicace nostalgique. Je suis au siège, 92, de cette jeune société de télécom au nombre carré. La filiale est au centre de Paris.

Jeune technicien, je me débats avec mes serveurs et mes 60 utilisateurs. L’assistante du Directeur de notre filiale Télécom Italia, bras droit du PDG, m’appelle d’urgence : plus d’image ! Un dossier à présenter dans un meeting dans deux heures. Impossible de terminer le boulot, c’est une affaire de vie ou de mort (ma propre mort, si je ne viens pas de suite).

Je lui fais vérifier au téléphone les branchements, les boutons, les voyants… Le câble d’alimentation ne s’est pas défait, l’ordinateur tourne-t-il toujours, etc. ? Oui oui, jeune homme, à mon âge je sais quand même faire ces vérifications ! Bon, j’arrive. Je traverse Paris à pied et en métro.

Je débarque, passe la tête face à l’écran, appuie sur le bouton en bas, l’image apparaît.
« Ah, je ne savais pas qu’il y avait un bouton sur l’écran, je cherchais sur l’ordinateur ! ».
Je m’écrase, je tiens à ma place… PEBKAC.