Ce site n'est pas pebkac.fr. Je publie ici la liste des PEBKAC que j'ai pu sauvegarder, en attendant que le vrai site soit remis en ligne.

PEBKAC #8807 – Gné?

Fin du cours. Je finissais mon travail sur ordinateur portable pendant que la salle se désemplissait, le brouhaha ambiant laissant peu à peu place à un sifflement inquiétant. N’ayant jamais entendu mon portable produire ce son, je me mis d’abord à vérifier que les sorties audio étaient bien coupées, ce qui était manifestement le cas.

Soupçonnant alors un souci matériel, et admettant mon inculture dans le domaine du hardware, j’entamai, inquiet, les recherches Internet idoines. Au bout d’une demi-heure de navigation, par manque de matériel pour effectuer des tests, je décidai de reporter mes recherches et de rentrer chez moi.

C’est au moment où j’éteignais mon portable que tout s’éclaira. Soulagé, et un peu fâché contre moi-même, je remballai mes affaires et quittai la salle, prenant soin au passage d’éteindre ce néon dont le vrombissement, aidé de mon incapacité à commencer par vérifier les hypothèses les plus évidentes, m’avaient fait perdre trois bons quarts d’heure. PEBKAC.

PEBKAC #8149 – Gné?

Jusqu’à il y a un certain temps, sur l’écran de connexion du webmail de notre école, lorsque l’on saisissait un identifiant ou un mot de passe incorrect, on avait comme on pouvait s’y attendre un message d’erreur classique.

Seulement, lorsque l’identifiant n’était pas enregistré dans la base, on voyait en plus le champ de saisie de l’identifiant qui affichait des caractères rouges. Pratique pour deviner tous les identifiant enregistrés.

Oh, et c’est le même webmail qui demande à chaque déconnexion de bien fermer son navigateur. PEBKAC.

PEBKAC #8150 – Gné?

Toujours sur le webmail de notre école, il est possible d’automatiser par des scripts des réponses aux courriers. Pour se prémunir de problèmes du type « A répond automatiquement à B et B répond automatiquement à A », il y a une protection anti-flood qui bloque une réponse répétée dans une même chaîne de message.

Louable initiative, si ce n’est qu’il suffit de répondre à une copie du message plutôt que de faire une réponse directe pour contourner cette protection, et de spammer allègrement n’importe qui par une boucle infinie.

Pour une protection anti-flood inadaptée aux libertés que le webmail offre à ses utilisateurs, PEBKAC.

PEBKAC #7750 – Gné?

Lors de ma navigation quotidienne sur le site recensant les meilleurs exemples d’ignorance des utilisateurs dans le domaine informatique, je découvris par hasard l’existence d’une nouvelle médaille dont le nom avait une très forte connotation avec Windows 95, et laissait penser qu’elle n’était disponible que le jour même de ma navigation.

Pensant donc – à tort – que le seul moyen de l’obtenir était de se connecter sur le site avec Windows 95 (connaissant la fourberie de l’administrateur du site, cela aurait été possible), je me mis à chercher sur le Web une version « tipiak » de ce système d’exploitation, afin de l’installer sur une machine virtuelle.

Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué ? Ma solution était tellement plus rapide que de changer l’user-agent de mon navigateur… PEBKAC.

PEBKAC #5992 – Gné?

Lors de mon stage dans une entreprise de service public, on m’a affecté à la retranscription des données des archives (papier) dans une base de données (informatique) nouvellement implantée.
La base de données était accessible (et modifiable) via un site Internet, bien entendu sous condition de login et de mot de passe.

Imaginez ma surprise lorsqu’après une semaine d’utilisation, j’ai par hasard découvert que la connexion au compte était acceptée quel que soit le mot de passe qu’on entrait. En plus, l’identifiant était le même que celui des sessions Windows de l’agence, que tout le monde laissait d’ailleurs traîner un peu partout. PEBKAC.