Ce site n'est pas pebkac.fr. Je publie ici la liste des PEBKAC que j'ai pu sauvegarder, en attendant que le vrai site soit remis en ligne.

PEBKAC #9972 – M. Bidule

En passant des entretiens d’embauche, le responsable des entretiens en avait assez de voir de candidats écrire sur leur CV qu’ils avaient des connaissances en bureautique/informatique, alors que ce n’était pas le cas. Il demande donc à tous ceux qui étaient, selon leur CV, aptes à utiliser Excel de le suivre.

Il présente des ordinateurs avec un tableau Excel ouvert, et une liste de tâches à accomplir. Il suffit de d’utiliser les données des colonnes A et B pour obtenir un résultat sur la colonne C. Une simple formule =A1/B1 est suffisante. Il n’y a plus qu’à l’appliquer sur les 100 lignes de la colonne et de faire un graphique lisible avec les données.

En cinq minutes, c’est tout simple. Sauf peut-être pour la personne à côté de moi qui utilise la calculatrice pour obtenir le résultat de chaque ligne, et retranscrit une cellule à la fois. Je veux lui dire que ce n’est pas efficace, mais il me répond que je triche et que sa technique est plus fiable que « mon truc de hacker ». PEBKAC.

PEBKAC #9973 – M. Bidule

Histoire arrivée à un membre de ma famille :

Au boulot, après un gros plantage du système informatique, la mémoire des ordinateurs doit être restaurée à partir de sauvegardes. Un processus qui prend presque une journée complète aux techniciens.
Ayant finalement à nouveau accès à son ordinateur, quoi de mieux que de réaliser qu’en plus de ne pas avoir accès aux données de son ordinateur, on se retrouve avec les accès aux données financières des clients de tout le bureau, et avec un disque dur pratiquement rempli de films X.

Le pire étant que les films étaient la chose la mieux classée sur l’ordinateur. On avait du mal à retrouver un fichier Excel, mais on pouvait facilement trouver tel film selon la date de sortie, l’actrice et le fétichisme qu’elle mettait en scène.

Dire que cette entreprise gère des portefeuilles boursiers, et une partie de mon argent. PEBKAC.

PEBKAC #9815 – M. Bidule

Il y a peu, je me suis retrouvé enfermé dans la bibliothèque de l’université. Heureusement, je ne suis pas le seul à ne pas avoir vu l’heure passer et à être coincé. L’un d’eux dit alors qu’il a sa carte en poche, et s’approche du lecteur permettant de déverrouiller la porte.

Cela aurait été une bonne idée si ça n’avait pas été simplement sa carte d’étudiant. Cela aurait été une meilleure idée si sa carte avait une puce ou une bande magnétique à lire. Heureusement, cette étudiant a vite compris son erreur après explication. Mais pas la seconde personne à essayer avec une carte similaire.

Heureusement, nous avons pu finalement sortir tout de même. PEBKAC.

PEBKAC #9682 – M. Bidule

J’étais chez une connaissance, et il me fait patienter un peu dans une pièce adjacente à celle où son petit frère utilisait l’ordinateur familial avec un ami. J’entends alors l’ami en question lui expliquer qu’il « ne faut pas créer de raccourci sur le Bureau, car ça créé des machins en double sur le PC ». Il lui explique ensuite qu’il « doit désinstaller les jeux qu’il a en raccourci sur le Bureau, parce que c’est comme s’il les avaient en double sur son disque dur, et que ça prenait plus de place ». Heureusement que le petit frère avait de meilleures bases que son camarade, et qu’il n’en a rien fait.

Mais j’ai tout de même eu le temps d’entendre les conseils de sécurité qu’il proposait au petit frère. Il semblerait que pour être bien protégé, il faudrait :
– Utiliser une version piratée de Windows, parce que peu de virus les ciblent.
– Toujours naviguer avec une version non-mise à jour d’Internet Explorer, car elles n’ont plus de failles de sécurité exploitables.
– Avoir le plus de logiciels antivirus possible.
PEBKAC.

PEBKAC #9115 – M. Bidule

Je souhaitais produire un certificat de scolarité, j’ai donc navigué sur le site de mon université, dans une section réservée aux étudiants et futurs étudiants pour tout ce qui est administratif. Rien de bien sorcier, me direz-vous.

Ce n’est pas sans compter sur le travail de cochon fait par les développeurs. Outre le fait que l’interface soit moche au possible, nous sommes est supposés pouvoir naviguer à partir de trois onglets, qui nous amènent vers une sélection de plusieurs boutons, nous amenant à la page nous permettant – supposément – de réaliser l’action désirée.

Jusque là, tout va bien, mais non. Les noms des différents boutons sont parfois trop génériques pour savoir à quoi ils mènent, et semblent avoir été répartis aléatoirement dans les onglets, sans logique. Lorsque j’ai enfin réussi à trouver les toutes les informations dont j’avais besoin, je me rends compte qu’elles sont réparties sur trois pages Web différentes.

Et dire tout ça a coûté plus d’un million de dollars (CAD) à l’université. PEBKAC.

PEBKAC #8989 – M. Bidule

À l’université, dans un local informatique de la bibliothèque, une conversation entre deux personnes qui parlaient fort m’oblige à y porter un peu d’attention. Ils parlent du nouvel ordinateur de l’un d’eux. Tout à coup, c’est le drame : l’un d’eux dit à l’autre qu’il a « un PC Linux ». L’autre de répondre que « ce n’est pas un PC, parce que tous les PC ont Windows et que le reste, ce ne sont que de mauvaises imitations de PC ».
Le pire, c’est que l’autre semblait être convaincu et allait retourner au magasin pour se faire rembourser et acheter « un vrai PC ».
Je ne sais pas si sa quête pour trouver un vrai PC va aboutir. PEBKAC.

PEBKAC #8981 – M. Bidule

Devant faire une présentation avec document à distribuer à l’ensemble des gens y assistant pour un cours, je laisse ma carte de reprographie à ma partenaire pour qu’elle puisse imprimer le tout. Mauvaise idée, je dois l’admettre.

Ce n’est pas faute de lui avoir répété d’imprimer en noir et blanc, étant donné que nos documents ne comportent pas de couleurs : elle imprime en couleur 30 exemplaires du document de quatre pages à distribuer. Déjà c’est inutile, et ça va me coûter une fortune pour chaque page imprimée.
Puis elle imprime un second lot de 30 exemplaires sans faire la moindre modification, parce « l’imprimante a fait une erreur et imprimé les pages dans le mauvais ordre ».

Je vous passe les détails de ses autres tentatives. Elle a déclaré forfait lorsque les 50 $CA qui étaient sur ma carte ont été épuisés (je la remplis une fois au début de l’année pour ne plus avoir à m’en occuper ensuite). Donc pour résumer, j’ai perdu 50$, et j’ai une pile de documents inutilisables… et un PEBKAC.